ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 26/147 - 2008  - pp.21-48  - doi:10.3166/réseaux.147.21-48
TITRE
Quand l'acte de conduite se résume à bien se conduire. À propos du cadrage du problème « sécurité routière »

RÉSUMÉ
La question de la sécurité liée à l’utilisation de véhicules sur différents types de voies, de la « sécurité routière » donc, semble assez caractéristique du type de problème qui, bien qu’ayant été identifié de longue date1, a tardé à être pris en compte. La réflexion se porte donc spontanément sur l’analyse de ce qui, des décennies durant, a fait obstacle à la reconnaissance d’un problème que ni les autorités, ni le public, ni les médias ne pouvaient ignorer tant les chiffres parlaient d’eux-mêmes, tant les drames humains résultant de l’insuffisante sécurité sur les routes étaient devenus manifestes. De nombreuses conditions apparaissaient en effet réunies pour que s’opère une « mise sur agenda »2 de ce problème. Dans cette perspective, l’attention s’est d’abord portée sur les raisons faisant que les coûts humains associés à l’acte de conduite étaient sinon acceptés, du moins tolérés, justifiant une intervention assez modérée des pouvoirs publics. Puis, sur une série de mesures emblématiques (notamment liées à l’alcool, la vitesse, le port de la ceinture) prises dans les années 1970-19733, avant que cette question ne devienne en 2002 un « grand chantier » d’un Président de la République. L’histoire de la sécurité routière est ainsi présentée comme une longue tergiversation des autorités, cédant aussi bien à l’expression de désirs modernes très partagés (de vitesse, de liberté, d’affirmation de soi, de son statut social…) qu’à des lobbies trouvant là leur intérêt.

AUTEUR(S)
Claude GILBERT

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (358 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier