ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 26/147 - 2008  - pp.87-113  - doi:10.3166/réseaux.147.87-113
TITRE
Quand les constructeurs automobiles façonnent la sécurité routière. La médiatisation des accidents de la route aux États-Unis

RÉSUMÉ
Comment réduire le nombre des accidents de la route ? Faut-il d’abord agir sur les routes, sur les véhicules ou sur les usagers ? La question est posée depuis que la démocratisation de l’automobile fit croître brusquement le nombre d’accidents au début du XXe siècle aux États-Unis, jusqu’à devenir, avant 1920, la deuxième cause de mort accidentelle, juste derrière les chutes que provoquait notamment la construction des nouveaux gratte-ciel. Apporter une réponse signifiait désigner un responsable du problème. Devant le risque d’une stigmatisation susceptible de freiner un développement industriel qui s’annonçait exceptionnel, les constructeurs automobiles américains se sont mobilisés pour imposer leur propre réponse : les routes devaient être les premières responsables. Pendant toute la première moitié du XXe siècle aux États-Unis, et par ricochet dans de nombreux pays où l’industrialisation de l’automobile fut plus tardive, comme en France, les infrastructures routières ont ainsi été le principal paramètre de l’intervention publique pour réduire les accidents de la circulation, dégageant provisoirement la responsabilité de l’automobile ellemême, et relativisant celle des conducteurs. Pour arriver à un tel résultat, les constructeurs automobiles américains ont investi des moyens considérables dans une véritable « politique de la science » avant l’heure. Ils financèrent en premier lieu une publication statistique annuelle pour imposer une représentation rationnelle des accidents qui rendit rapidement primordiale une action d’envergure sur l’infrastructure routière. Puis, parce qu’il s’agissait avant tout d’apporter des solutions au problème ainsi circonscrit, ils participèrent au développement d’une science de la route qui fit la chasse, par exemple, aux intersections dangereuses.

AUTEUR(S)
Fabrice BARDET

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (326 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier