ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 26/147 - 2008  - pp.149-176  - doi:10.3166/réseaux.147.149-176
TITRE
La « sécurité routière », un programme sans risque. La neutralisation d'un problème politique et social à la télévision

RÉSUMÉ
Les sources gouvernementales constituent une part importante de l’information diffusée dans les grands médias. Pourtant, cette information ordinaire, tout particulièrement quand elle concerne les grandes causes nationales (la santé publique, le risque routier, le handicap, etc.) demeure un objet délaissé par les sciences sociales. Celui-ci est souvent traité à travers le prisme d’une discussion devenue classique sur les relations entre les médias et les hommes politiques, l’exercice consistant à dégager les exemples les plus caricaturaux de « connivences », voire de censures manifestes. Ce point de vue alimente ainsi, de façon répétée, les débats circulaires sur l’indépendance des médias et la communication politique. La coproduction du problème du risque routier par les grands médias généralistes et spécialisés constitue un cas exemplaire pour étudier la production de ce type d’information très peu autonome. Pourtant, cette information n’apparaît pas, comme telle, puisqu’elle ne fait quasiment pas problème publiquement. La thématique de la sécurité routière est en effet devenue, à partir de la fin des années 1990, un type idéal pour les promoteurs de la communication des institutions étatiques. Par exemple, sauf en cas d’enquête sensible sur un accident ou de critiques sur les usages des outils de répression, elle fait relativement consensus, en tout cas sur le fait que le nombre d’accidents sur les routes doit baisser. L’analyse statistique proposée ici vise à repérer l’importance prise par cette action publique dans le flux quotidien des programmes télévisuels (hors JT) entre 1995 et 2004, c’est-à-dire dans un contexte politique inédit, alliant des grandes campagnes nationales de communication et un dispositif législatif de contrôle entendant lutter contre « la violence routière ».

AUTEUR(S)
Dominique MARCHETTI, Valérie DEVILLARD

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (372 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier