ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 26/147 - 2008  - pp.217-228  - doi:10.3166/réseaux.147.217-228
TITRE
Les enfants de la télé-réalité

RÉSUMÉ
Comment déterminer à quel public s’adresse une émission ? À cette question centrale, aussi bien pour les professionnels que pour les analystes, on peut donner deux réponses. La première, par la négative, consiste à dire à qui elle ne s’adresse pas : les nombreuses signalétiques qui ont vu le jour à travers le monde sont là pour prévenir le téléspectateur que tel ou tel programme n’est pas recommandé en dessous de 12 ans ou de 10 ans. Pourquoi ? Par quel raisonnement, en est-on venu à cette décision ? Cela reste une boîte noire, que nous ne pouvons ouvrir. La seconde réponse, plus positiviste que positive, ne précède pas la diffusion, mais la suit. Elle vient des mesures d’audience, qui nous livrent soi-disant le public réel de l’émission. De ce côté, on oscille entre généralité et précision pointilleuse. Généralité, quand il s’agit de calculer l’audience globale d’un programme : l’institut de mesure d’audience français Médiamétrie fournit alors des chiffres qui comptabilisent les individus de 4 ans et plus, de 15 ans et plus, ou les ménagères âgées de 15 ans à 49 ans… accréditant l’idée que, du point de vue de la consommation télévisuelle, être adolescent ou proche de la cinquantaine revient au même… Certes, à ces catégories s’ajoutent des tranches d’âge plus précises, mais leur justification n’est pas philosophiquement évidente : 4-14 ans définit « l’enfant », 15-34 ans les jeunes… Qu’ont en commun le petit d’homme à peine scolarisé et l’ado ? C’est ce que ces regroupements ne disent pas. Au-delà de critiques que l’on peut faire – que l’on doit faire – à ces classifications, ce que je voudrais souligner ici, c’est la pauvreté de ces mesures eu égard à notre question initiale (comment déterminer à quel public s’adresse une émission ?). Généralement, elles aboutissent à une réponse de ce genre : c’est un programme pour les jeunes. Réponse qui mêle indifféremment la cause et l’effet. Les jeunes ont regardé ce programme parce qu’il était fait pour eux… Cercle vicieux dont on ne sort pas dès lors qu’on y est entré. Comment caractériser un programme pour les jeunes ? Comment le fait-on ? Comment le reconnaît-on ?

AUTEUR(S)
François JOST

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (180 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier