ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 19/110 - 2001  - pp.63-71
TITRE
L’ABOLITION DES DROITS D’AUTEUR AU PROFIT DES CREATEURS

RÉSUMÉ

Les grands groupes de communication comme AOL/Time Warner, Vivendi-Universal, Sony, Bertelsmann, EMI, Disney, News Corporation ou Viacom inondent le monde entier de leurs ondes et de leurs câbles. Quatre-vingt à quatre-vingt-dix pour cent de la musique du monde – un marché de quarante milliards de dollars – est distribué par une poignée de conglomérats. La plupart des films montrés sur la planète ont été tournés à Hollywood. Pour alimenter les nouveaux réseaux de diffusion, le contenu est roi comme le souligne Janine Jacquet1. Des milliers d’heures de musique et des kilomètres d’images et de textes sont nécessaires pour remplir tous ces tuyaux. Dans ce contexte, l’acquisition de droits de musiques, de films ou de livres devient un investissement considérable et la création, une marchandise de très grande valeur. Quelques conglomérats acquièrent des droits de propriété sur à peu près toutes les créations artistiques du passé, du présent et du futur. Bill Gates et sa société Corbis sont actuellement déjà propriétaires des droits de 65 millions d’images à travers le monde, dont 2,1 millions sont disponibles en ligne. L

AUTEUR(S)
Joost SMIERS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (53 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier