ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 26/152 - 2008  - pp.59-92  - doi:10.3166/Reseaux.152.59-92
TITRE
REPRÉSENTATIONS VISUELLES ALTERNATIVES POUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

RÉSUMÉ
Grâce à la démocratisation des technologies internet et l’avènement du web 2.0, il devient plus facile de collecter de grandes quantités de données et d’extraire de grands réseaux sociaux afin de les étudier. Par exemple, au travers de sites tels que Facebook ou Friendster, les réseaux sociaux disponibles sont très vastes (des millions d’utilisateurs), riches (contenant de multiples relations ou informations sur les acteurs du réseau) et évoluent dans le temps. Face à ces phénomènes sociaux récents et dont l’effet boule-de-neige génère des réseaux de taille démesurée – tels que Facebook, qui, lancé en 2004, annonce 12 millions d’utilisateurs actifs en 2006, 50 millions fin 2007 et plus de 120 millions en 2008, avec un taux de croissance hebdomadaire de 3 % et une population doublant tous les 6 mois – les sociologues n’ont pas seulement besoin de puissants outils d’analyse mais de véritables outils d’exploration. Effectivement, si la collecte des données est grandement simplifiée, le problème de l’analyse se pose de manière aigüe car ces nouveaux réseaux ont une structure et une évolution très méconnues. Le processus d’exploration est donc essentiel car il permet de susciter de nouvelles questions sur les données, de mettre en évidence d’éventuelles informations surprenantes et ainsi établir des hypothèses qui n’auraient pas été imaginées a priori. Or, si les outils actuels proposent un large panel de fonctionnalités statistiques et analytiques, ils n’ont pas été conçus pour l’exploration de données. UCINet, par exemple, permet de répondre à un grand nombre de questions, e.g. calculer de multiples mesures de centralité des acteurs ; ou de valider plusieurs hypothèses sur le réseau, e.g. vérifier si le jeu de données correspond à un modèle statistique donné ; mais ce système n’offre que très peu de support (limité à un lot de statistiques descriptives) pour générer de nouvelles questions et aider les sociologues à découvrir de nouvelles pistes d’analyse.

AUTEUR(S)
Nathalie HENRY, Jean-Daniel FEKETE

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (7,34 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier