ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 21/118 - 2003  - pp.23-60
TITRE
1990-2002 : UNE DECENNIE DE POLITIQUE A LA TELEVISION FRANÇAISE. Du politique au divertissement

TITLE
1990-2002: A DECADE OF POLITICS ON FRENCH TELEVISION. From politics to entertainment

RÉSUMÉ
Cet article vise à apporter des données objectives sur le phénomène d’infotainment et à dresser un état des lieux de la représentation du politique à la télévision en France. Il repose donc sur l’exploitation d’archives audiovisuelles sur une dizaine d’années (entre 1990 et 2002). Il apparaît clairement que la politique à la télévision française est considérablement protégée par un ensemble de lois et de règles officielles ou officieuses. Les émissions de divertissement sont soumises aux contraintes électorales, moments pendant lesquels elles ne peuvent, pour diverses raisons, inviter des politiques. Il est donc évident que, même si le phénomène de divertissement s’est démocratisé, il est confronté à une volonté de rupture qui casse le rythme et le remet sans cesse en cause. Pourtant, aujourd’hui il y a plus d’émissions de divertissement que d’émissions politiques qui reçoivent des personnalités politiques. Nous sommes donc confrontés à une légitimation progressive du divertissement dans une certaine forme de traitement politique. Enfin, le genre politique se replie de manière croissante sur les émissions exceptionnelles et sur l’inclusion dans les journaux télévisés. La politique à la télévision est alors confrontée à un véritable phénomène schizophrénique, entre information et divertissement.

ABSTRACT
This article considers the infotainment phenomenon on the basis of objective data and reviews political representation on French television. The author draws on audiovisual archives over a 12-year period (from 1990 to 2002) to show that on French television politics is strongly protected by a set of laws and official and unofficial rules. Entertainment programmes have to comply with electoral constraints, so that at certain times and for various reasons politicians may not be invited. Consequently, although the entertainment phenomenon has been democratized, it is subjected to intentional breaks that are a constant challenge. Yet at present more entertainment than political programmes host politicians, resulting in a gradual legitimization of entertainment in a certain form of political treatment. Finally, the political genre is increasingly turning to exceptional programmes and inclusion in TV news. Politics on television is thus faced with a truly schizophrenic phenomenon, between information/news and entertainment.

AUTEUR(S)
Aurélien LE FOULGOC

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (318 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier