ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 19/109 - 2001  - pp.51-74
TITRE
LA PLACE DE L’IMAGINAIRE DANS L’ACTION TECHNIQUE : Le cas de l’internet

TITLE
IMAGINATION IN TECHNICAL ACTION : The case of the internet

RÉSUMÉ

L’action technique, comme toute action humaine, ne peut pas exister sans prendre une forme symbolique. On ne peut ni concevoir, ni utiliser une technique sans se la représenter. Aussi la sociologie des techniques doit apporter un grand intérêt à l’étude de l’imaginaire. Celui-ci qui associe utopie et idéologie constitue une voie pour construire une identité collective, pour rompre avec les modèles existants, puis légitimer la nouvelle technique et mobiliser les différents acteurs. Si on veut associer dans l’analyse, l’imaginaire et l’action technique, il convient de s’intéresser successivement aux auteurs et aux destinataires des discours sur la technique. Les premiers peuvent être des concepteurs, des usagers souvent précoces ou des commentateurs. Ils peuvent s’adresser à des personnes impliquées dans le processus technique, comme ingénieur, décideur et surtout utilisateur, ou au contraire à des personnes non impliquées. Cet article s’appuiera sur l’exemple de l’internet pour faire cette étude.

ABSTRACT

Technical action, like all human action, cannot exist without taking on a symbolic form. One can neither conceive nor use a technique without having a mental representation of it. That is why the sociology of techniques needs to pay particular attention to the study of the imaginaire: a combination of utopia and ideology which affords a way of constructing a collective identity, of breaking away from existing models, and thus of legitimizing new techniques and mobilizing the different actors concerned. If we want to associate imagination and technical action in our analysis, we need to study first the authors then the addressees of discourse on techniques. The former may be designers, early users or critics. Their discourse may or may not be intended for persons involved in the technical process, such as engineers, decision-makers and especially users. This article draws on the example of the Internet in such a study.

AUTEUR(S)
Patrice FLICHY

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (248 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier