ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 19/109 - 2001  - pp.95-112
TITRE
DES PHARES-ETOILES AUX FEUX-ECLAIRS - Les paradigmes de la signalisation maritime française au XIXe siècle

TITLE
FROM STAR-LIGHTHOUSES TO FLASHLIGHTS - The paradigms of French maritime signalling in the XIXth century

RÉSUMÉ

Dans bon nombre d’ouvrages consacrés à l’histoire des phares, les appareils lenticulaires d’Augustin Fresnel sont au commencement d’une ère nouvelle de la signalisation maritime. L’étude du milieu scientifique dans lequel travaille Fresnel révèle que la construction du réseau français cristallise au début du XIXe siècle un ensemble de savoirs partagés par les marins, les savants et les ingénieurs. En effet, la Commission des phares, chargée sous l’Empire puis la Restauration d’élaborer un programme national d’éclairage, pense la frontière maritime comme un système céleste maîtrisé. On racontera comment elle a dessiné une carte idéale des côtes de France en empruntant les objets et les mots de l’astronomie. Ce paradigme des « phares-étoiles » sera le socle qui déterminera pendant soixante ans la politique française de signalisation maritime. On soulignera les caractères originaux de cette politique par rapport à un modèle anglo-saxon plus pragmatique. A la fin du XIXe siècle, l’apparition de nouveaux systèmes techniques, en particulier les feux électriques, recomposera le maillage du littoral autour d’un nouveau paradigme : le feu-éclair.

ABSTRACT

In many books on the history of lighthouses, Augustin Frenel’s lenticular apparatus marked the beginning of a new era in maritime signalling. An analysis of the scientific community in which Frenel worked shows that the construction of the French network in the early nineteenth century crystallized a body of knowledge shared by sailors, scholars and engineers. The Commission des phares, responsible under the Empire and the Restoration for a national lighthouse programme, conceived the maritime border as a controlled celestial system. It drew an ideal map of the French coast, using objects and words from astronomy. The paradigm of “star-lighthouses” was to be the base of French maritime signalling policy for seventy years. This paper highlights the original features of this policy compared to the more pragmatic British and US model. With the appearance of new technical systems in the late nineteenth century, especially electric lights, the coastal network was redesigned around a new paradigm: the flashlight.

AUTEUR(S)
Vincent GUIGUENO

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (6,39 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier