ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 19/108 - 2001  - pp.15-36
TITRE
FAMILIARITE ET CONFIANCE : PROBLEMES ET ALTERNATIVES

TITLE
FAMILIARITY, CONFIDENCE, TRUST: PROBLEMS AND ALTERNATIVES

RÉSUMÉ

Pour décrire les sociétés modernes il faut prendre en compter deux changements structurels interdépendants : la diversification et la particularisation croissantes du familier et du non familier ; le remplacement progressif du danger par le risque, c’est-à-dire par la possibilité de dommages futurs pouvant résulter de nos actions ou de nos omissions, possibilité que nous avons à prendre en considération. S’il en est ainsi, nos actions rationnelles exigent, comme une évidence, que nous prenions des risques ; et prendre des risques implique, dès lors que d’autres sont impliqués, de risquer sa confiance. Mais, s’il en est ainsi, nous sommes susceptibles d’entrer tôt ou tard dans un cercle vicieux : ne pas risquer sa confiance, perdre ses possibilités d’action rationnelle, perdre la confiance assurée dans le système, etc., ce qui nous rend d’autant moins préparés à risquer notre confiance. Nous pouvons alors continuer à vivre mais avec un nouveau type d’anxiété vis-à-vis des résultats futurs de nos décisions présentes, et en soupçonnant généralement les transactions d’être malhonnêtes. Cet article propose une clarification conceptuelle des différentes formes de confiance et une analyse de leurs fonctions dans les sociétés modernes.

ABSTRACT

To describe modern societies one has to take into account two interdependent structural changes: the increasing diversification and particularization of the familiar and non-familiar; and the progressive replacement of danger by risk, that is, by the possibility of future injury resulting from our actions or omissions – a possibility that has to be taken into consideration. If this is true, our rational actions demand, as if it stood to reason, that we take risks, and when others are involved risk-taking implies risking one’s trust. But if this is true, we are likely sooner or later to be caught in a vicious circle: not risking one’s trust, losing one’s possibilities of rational action, losing sure trust in the system, etc., which makes us all the less prepared to risk our trust. We can thus carry on living but with a new type of anxiety as regards future results of our present decisions, and generally by suspecting transactions of being dishonest. This article proposes a conceptual clarification of the different forms of trust and an analysis of their functions in modern societies.

AUTEUR(S)
Niklas LUHMANN

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (165 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier