ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 20/115 - 2002  - pp.183-212
TITRE
DEUX TRADITIONS D'ANALYSE DES RESEAUX SOCIAUX.

TITLE
THE TWO TRADITIONS OF SOCIAL NETWORK ANALYSIS

RÉSUMÉ
Cet article prend comme point de départ les deux traditions qui, dans le domaine sociologique, intéressent les réseaux et dont les convergences empiriques, les idéaux théoriques et les méthodes diffèrent totalement. De tendance dominante, l’analyse des réseaux « structuraliste » s’attache surtout aux descriptions qui, en termes relationnels, redistribuent les rôles des objets sociologiques. Cependant, il existe également une tradition minoritaire d’analyse des réseaux qui étudie principalement les liens sociaux existant entre les individus dans différents contextes sociaux. L’auteur plaide pour l’importance acquise par ces réseaux au cours des trajectoires individuelles et revendique qu’ils fournissent une base pour des descriptions qui ne soient pas uniquement structurées par les catégories sociologiques traditionnelles ou une logique individuelle. Son contenu incite à la révision radicale des catégories sociales (classes, ethnicité…), révision promise mais non réellement menée à son terme par l’analyse structurelle des réseaux, L’auteur nous montre comment les méthodes dominantes d’analyse des réseaux font abstraction des modèles de réseaux qui intéressent la tradition alternative.

ABSTRACT
The article argues that there are two traditions of sociological interest in networks, with very different empirical foci, theoretical ideals and methods. Mainstream "structuralist" network analysis is mainly concerned with recasting descriptions of sociological objects in relational terms. There is also, however, a minority tradition of network analysis concerned mainly with the social ties individuals have in different social contexts. The article argues for the importance of these networks formed in the course of individual trajectories and claims that they provide a basis for descriptions structured not only by traditional sociological categories or individual logic. This contains the potential for radical revision of sociological categories (class, ethnicity, etc.) which has been promised but not really fulfilled in structural network analysis. The article shows how the methods of mainstream network analysis exclude from view the network patterns the alternative tradition is interested in.

AUTEUR(S)
Michael EVE

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (178 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier