ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 22/127-128 - 2004  - pp.181-208
TITRE
LES QUATRE DIMENSIONS DE LA FRACTURE NUMÉRIQUE.

TITLE
THE FOUR DIMENSIONS OF THE DIGITAL DIVIDE

RÉSUMÉ
L'objet de cet article consiste à discuter la pertinence du raisonnement conduit dans les diverses thèses relatives aux fractures numériques en mettant l'accent sur leurs hypothèses implicites. Nous cherchons en quelque sorte à relier les recherches opérationnelles couvrant cette thématique avec leur soubassement analytique. On distingue essentiellement quatre versions de la thèse de la fracture numérique dans la littérature économique. La première consiste à comprendre les inegalités économiques et sociales liées à l'accès aux équipements et aux infrastructures. La seconde attribue les fractures numériques aux usages liés aux TIC. Les inégalités liées aux TIC dependent des usages qui sont faits par les individus et par les groupes sociaux. La troisième concerne l'éfficacité des usages. En d'autres termes, pour des taux d'équipement identiques, certaines nations, individus augmentent leurs performances plus rapidement que d'autres. La quatrième définition renvoie davantage aux modalités d'apprentissage dans une économie fondée sur la connaissance. Dès lors que l'information et les connaissances deviennent abondantes, les TIC pourraient être à l'origine de nombreuses inégalités liées aux modifications des processus d'apprentissage et par conséquent aux performances associées. Nous tenterons de relier les différentes facettes des fractures evoquées dans un modèle général fonde sur la courbe logistique.

ABSTRACT
This article examines the relevance of the reasoning in various theses concerning the digital divide, by focusing on their underlying hypotheses. Four main versions of the digital divide are identified in the economic literature. The first explores economic and social inequalities related to access to equipment and infrastructures. The second imputes digital divides to use of ICTs by individuals and social groups. The third concerns the efficiency of use: for the same level of equipment, certain countries or individuals enhance their performance faster than others. The fourth definition relates more to the modalities of learning in a knowledge-based economy. As soon as information and knowledge become abundant, ICTs may be at the origin of many inequalities related to changes in learning processes and hence to performance. The author links up the different facets of these digital divides in a general model based on the logistic curve.

AUTEUR(S)
Adel BEN YOUSSEF

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (164 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier