ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Réseaux

0751-7971
Communication - Technologie - Société
Changement d'éditeur au 1er janvier 2009
 

 ARTICLE VOL 20/111 - 2002  - pp.236-258
TITRE
LES FORMES DE COOPERATION DANS LE THEATRE PUBLIC

RÉSUMÉ

Extraits :
Le marché du travail dans l’espace théâtral est peu régulé et largement ouvert avec une absence de véritable barrière à l’entrée1. A la différence d’autres espaces culturels et artistiques, où la possession de diplômes est la condition de l’activité professionnelle, il n’existe ni carte professionnelle ni diplôme d’Etat, et l’apparente faible technicité des activités théâtrales incite à l’arrivée de nombreux postulants. Cette entrée massive est surtout permise par le statut de l’intermittence qui autorise le maintien dans l’espace théâtral d’un grand nombre de professionnels ayant une faible activité. En effet, sous réserve d’avoir accumulé un nombre minimal de cachets pendant une période de douze mois, ce statut permet de percevoir, pendant les douze mois qui suivent, des prestations chômage (pour les périodes de non-activité) qui se combinent avec les revenus tirés de l’activité professionnelle intermittente. L’accumulation du nombre minimal de cachets nécessite souvent qu’un grand nombre d’intermittents joue avec la règle en ne respectant pas ou en détournant la réglementation2.
[...

AUTEUR(S)
Serge PROUST

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (197 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier